La série des « Mutineries en boîtes » aborde plusieurs sujets.

Les choix des matériaux sont inspirés par le paradoxe qui subsiste au sein des jouets proposés aux enfants. D'un coté les adultes offrent ces jouets en souhaitant le bonheur aux enfants, paradoxalement ces jouets véhiculent des stéréotypes, des valeurs sexistes et incitent à la consommation.

Afin de symboliser cette thématique, les éléments centraux de ces œuvres sont des poupées et des jouets pour enfants coulés dans une résine très particulière.

 

Roland Barthes qui a longuement réfléchi au rapport entre la photographie et la mort, dit: «  …Car l'immobilité de la photo est comme le résultat d'une confusion perverse entre deux concepts : le Réel et le Vivant : en attestant que l'objet a été réel, elle induit subrepticement à croire qu'il est vivant, à cause de ce leurre qui nous fait attribuer au réel une valeur absolument supérieure, comme éternelle; mais en déportant ce réel vers le passé « ça a été », elle suggère qu'il est déjà mort.

 

Ce texte mentionne d'une certaine manière ce choc des idées ou des perceptions, le mort et le vivant, l'horreur et la tendresse, une des lignes directrices de ce projet.

 

Pour le lien du visuel de ce projet envoyez un courriel à :

 

info@pedrolartiste.com

Retour / Home